Black Death


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gabriel Crow

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Crow
Pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Gabriel Crow   Jeu 31 Aoû - 11:33

Nom: Crow

Prenom: Gabriel

Age: 17 ans

OrigineSon père est japonais et sa mère était anglaise. Il a hérité d'un petit accent qui ne le rend que plus mignon.

Orientation Sexuelle: homosexuel

Caractère Comment cerner Gabriel ? Voilà une bonne question. Ce jeune homme vous paraitra souriant, heureux et jovial mais il n’en est rien. Il souffre et la tristesse a empli son cœur comme son âme d’ailleurs. Il sourit et rit mais ce ne sera jamais complètement sincère. Il n’a été lui même qu’une fois dans sa vie et il lui semble que jamais cela pourra se reproduire. Il cache ce qu’il ressent de plus profond sinon il est prêt à parler de tout et de rien avec tout le monde. La solitude qui l’entourait semble partie mais jamais entièrement car malgré la présence des autres il se sentira toujours seul.
Il vous semblera gentil, calme et doux et il l’est réellement mais ne lui marchez pas trop sur les pieds car il a lui aussi des limites bien que la patience soit sa plus grande qualité. Par contre s’il se met en rogne et ben évitez de rester dans les parages parce que ça va voler. Et oui tout ce qui lui passera sous la main finira en charpie et si vous tombez entre ses mains vous allez vite vous rendre compte qu’il n’est pas si frêle que ça. Ses douces mains peuvent devenir douloureuses pour les autres selon son envie du jour.
Ah oui j’oubliais..il est gourmand et il adore le chocolat. S’il s’énerve sortez lui un carré de chocolat et il deviendra aussi doux qu’un agneau. Un vrai petit chaton quand il veut. Il a de la tendresse et de la douceur a revendre. Son amitié aussi mais pour le moment l’amour n’a aucune valeur a ses yeux alors oubliez. Quoique vous pouvez tenter. Allez savoir peut être qu’un miracle peut arriver.

Physique Alors là je pense que toutes les personnes qui l’ont rencontré, sont d’accord. En effet ce jeune homme est doté d’un beauté et d’un charme particulier. Tout d’abord il mesure environ 1m75 ce qui n’est pas si mal en fait mais on le repère surtout à cause de ses cheveux et de son visage fin. Il a hérité tout ça de sa mère et c’est ce qui a causé sa perte.
Ses cheveux tombent sur ses yeux de temps à autre mais cela ne fait que lui donner un air craquant. Ils ont une couleur pâle que l’on pourrait qualifier de blanche mais ce n’est pas encore ça. De plus il y a quelques reflets violets de ce de là. Si l’on continue de le décrire on peut voir des yeux sombres dont une lueur de douceur s’y reflète sans jamais vouloir s’en aller. Ses yeux tranchent avec sa peau pâle et très douce selon ses amants mais ça encore c’est une autre histoire.
Ensuite il a de frêles épaules et une taille fine. Son corps est imberbe et cela ne donne qu’une envie le protéger de tout ce qui l’entoure. Si un jour vous arrivez à le voir nu vous pourrez voir sur une de ses omoplates une plume. C’était une idée de Lilian. Chacun avait une plume sur l’omoplate opposée à l’autre. C’était une sorte de lien et Gabriel n’oubliera jamais cette signification.

Autre:////

Histoire:Tout commence par une belle journée d’été..Et non loupé ce n’est pas un conte de fée et loin de là. En effet tout semble très bien débuter vu qu’un couple se forme et qu’il s’aime plus que tout. Bref que du bonheur et pour couronner le tout un enfant naquit dans ce doux foyer. Il ressemble à un petit ange et son nom sera Gabriel. Tout se passe bien et l’amour entoure ce bout de chou qui va grandir et devenir un petit garçon des plus adorable. Il a 5 ans et va comme tous les garçons de son âge à l’école. Il est plutôt calme bien qu’il bouge mais bon c’est l’âge et puis il s’amuse alors tout va bien. Sa mère est une musicienne reconnue et elle joue très bien du piano et du violon. Elle lui apprendra les bases petit à petit étant donné que lorsque nous avons à peu près cet âge là notre capacité à assimiler les connaissances est plus importante. Le jeune Gabriel apprend alors le solfège puis le violon et le piano avec sa mère. Il adore les moments qu’ils passent ensemble et ne les oubliera jamais.
Vous vous dites que sa condition de vie doit etre plus qu’importante vu qu’il peut faire ça mais en fait ses parents tiennent enfin je devrais dire tenaient un magasin contenant divers instruments de musique. Gabriel y était toujours fourré et il doit bien avouer que ça le passionne. Il aimerait en confectionner mais selon son père ce métier n’a pas d’avenir. Enfin il n’a que 5 ans à l’époque et nous voulons tous faire des métiers assez étrange à ce moment là. Il grandit et il a à présent 10 ans. C’est un petit bout de chou plus que choupi comme diraient certains. Sa joie de vivre est toujours là mais elle va vite disparaître pour ne laisser que tristesse et colère.
Il sort de sa classe et comme tous les jours c’est sa mère qui doit venir le chercher pour le conduire au magasin familial. Mais ce jour-là et les jours suivants personne ne viendra le chercher. Pourquoi ? Parce que sa mère vient d’avoir un accident. Elle marchait tranquillement dans la rue et traversait quand un chauffard grille un feu et la renverse de plein fouet. Elle ne survivra pas et ne souffrira pas. En fait ça se trouve elle n’a pas compris ce qui se passait car elle est morte sur le coup. Une personne appellera la maitresse du jeune garçon vient le voir le visage sombre et triste. Elle lui explique que son père va venir le chercher. Une heure plus tard le jeune homme est chez lui et un silence se fait pesant. Son père ne parle plus et Gabriel a bel et bien compris que sa mère ne sera jamais près de lui. Il pleure sans se retenir, il prend alors son violon. Ce violon que sa mère lui a offert il y a quelques semaines pour son anniversaire. Il joue l’air qu’elle préfèrait mais son père rentre brusquement et jette l’instrument contre le mur. Celui-ci se fracasse et finit en morceaux sur le sol. Gabriel est sous le choc et ne réagit que quelques minutes après. Il fusille du regard son père et le traitera de monstre et de sans cœur. Il ramasse par la suite les morceaux et les range précieusement dans une boite qu’il cachera. Ça sera son secret et personne ne le découvrira.
Les années continuent de passer dans une solitude et une tristesse qui l’entourent et ne le lâchent plus. Il n’est plus qu’un corps vide sans âme car son père lui interdit la musique. Il a 15 ans et le voilà au lycée. Il n’a pas d’amis et semble très bien vivre ainsi. C’est alors qu’il trouve une salle de musique. Comment ? et bien une douce mélodie arrive à ses oreilles un jour comme les autres. Il s’approche petit à petit et sent son cœur réagir. C’est si triste mais si doux. Il a envie de savoir qui joue cela et il arrive enfin vers la fameuse salle. Il entrouvre la porte et ne voit qu’un dos mais sur les épaules tombe une longue chevelure doré tel le soleil et cette chevelure arrive sur les reins de la personne. Il n’ose pas entrer et reste cacher dans l’embrasure de la porte.

« Entre au lieu de te cacher »

Il sursaute au son de cette voix douce et calme. Alors comme ça il s’était fait prendre. Bon tant pis, il ferme la porte derrière lui et s’approche tout doucement d’une chaise. C’est alors que la personne se retourne et que Gabriel voit un homme. Quoi ? Cette somptueuse chevelure et ce talent appartenait à cet homme. Il est surpris mais son homologue ne dit rien.

« Je me nomme Lilian et toi ? »

« Gabriel »

« Comme l’ange..c’est très beau. Alors que fais tu ici ? »

La conversation commence et continue ainsi pendant de longues heures. En fait Gabriel ne se méfie pas du tout de cet homme qui semble si doux, si calme et dont la voix est apaisante. La nuit tombe et quand il s’en rend compte il est déjà tard. Il se lève d’un coup et salue Lilian pour lui dire au revoir et ainsi s’en va en courant. Quand il rentre chez lui son père l’attend de pied ferme et lui donne la claque du siècle. La marque de la main de son paternel reste de longues minutes et la douleur ne part pas. Il lui lance un regard sombre et monte dans sa chambre. C’était le geste de trop. Sa vie était un véritable enfer chez lui. Son père le pourrissait car il ressemblait de plus en plus à sa mère et il ne vivait plus. La musique c’est sa vie et on le lui interdit. Sa colère est si grande qu’il prend quelques affaires et s’en va ! Malheureusement il ne prendra pas la fameuse boite et il ne s’en souviendra que plus tard. Il court avec son sac sur le dos et va dans la salle de musique. Il se couche près du piano et s’endort en larmes. Cela faisait depuis la mort de sa mère qu’il n’avait plus ressenti une si grande peine. Il a l’impression que plus rien ne va, que plus il avance dans cette vie plus il s’enfonce alors pourquoi rester sur cette Terre.
Le lendemain il se réveille à cause des rayons du soleil mais il voit alors un visage devant le sien. Il se recule directement contre le mur sous le coup de la surprise quand il reconnaît Lilian. Que faisait-il ici si tôt ? Et en plus il lui sourit. Gabriel est gêné d’être surpris ainsi et pourtant il se jette dans ses bras pour ainsi sentir une présence qui ne le repousse pas. En effet Lilian l’entoure de ses bras et le berce doucement. Gabriel se sent à l’abris et soupire de bien être..Enfin quelqu’un pour lui..Il reste ainsi de longues minutes et il aimerait tant que le temps s’arrête. Mais non et Lilian se sépare de lui en essuyant la larme..la dernière se trouvant sur le visage de Gabriel.

« Désolé..Je ne voulais pas te gêner »

« Ce n’est rien va. Si tout va mieux à présent je suis rassuré »

« Oui..tout va bien..Lilian..Est-ce que je suis un poids pour cette planète ? »

« D’où te viens cette idée ? Non personne n’est un poids pour qui que ce soit. Quelqu’un t’a dit une chose pareille ? »

Gabriel raconte alors tout ce qui se passe chez lui et Lilian l’écoute sans jamais l’interrompre sachant que s’il le faisait Gabi arrêterait et ne pourrait plus continuer son récit. C’est ainsi qu’une certaine confiance naquit entre les deux jeunes hommes. Gabriel se remet à la musique et vit quelques temps dans la salle de musique puis il va chez Lilian. Il habite seul vu que ses parents habitent loin d’ici. Ils vivent ensemble dans le calme absolu pendant un mois. Jamais durant cette période Gabi pensera à son père mais à la boite oui. Un jour il décide d’aller la chercher mais il n’aurait pas du ça c’est sur. Il rentre chez lui et se trouve nez à nez avec son père complètement saoûl. Celui-ci lui envoie la bouteille en pleine tête ouvrant des plaies sur la peau pâle du jeune homme. Le sang coule et salit peu à peu les vêtements de Gabriel. C’est alors que son père le prend par le col et le bloque contre l’un des murs de la maison. Il le regarde froidement et Gabi sent la peur monter petit à petit. Mon dieu que va-t-il lui faire ? C’est alors qu’il sent les mains de son père se balader sur son corps. Quelle horreur..un sentiment de dégout le prend. Comment peut-il faire ça ?

« Tu ressembles tellement à ta défunte mère »

Alors c’est pour ça..non il ne faut pas. Il n’a pas le droit. Pourtant son père le fait se retourner et le voilà bloquer contre le mur mais son dos offert à cet être qu’il considérait comme son père. Celui-ci ouvre le pantalon de son propre fils et le sien pour finir par faire descendre les deux boxers. Gabriel veut se débattre mais rien à faire. Il n’est pas de taille. C’est ainsi que son père le pénètre brutalement et qu’un cri déchire l’air de la pièce. Les mouvements continuent et deviennent de plus en plus fort. Le pauvre jeune homme se mord la lèvre jusqu’au sang et ce doux « breuvage » coule le long de ses lèvres mais pas que là. En effet lorsque son père aura fini ce qu’il voulait Gabi sentira du sang couler entre ses cuisses. Il se sent sale et seul tout à coup. Pourtant les heures passent et il ne bouge pas. Son père revient le voir et semble vouloir recommencer. Gabriel se recule mais il le bloque. Le cauchemard n’est pas fini..Il n’en peut plus. C’est trop douloureux. Son âme va se déchirer si ça continue. Et là tout s’arrête. Son père tombe sur lui et Gabriel peut voir Lilian. Non !! Il ne doit pas le voir ainsi. Quand celui-ci le prend dans ses bras après avoir repoussé le corps du père Gabriel essaie de le repousser mais ses forces ne sont plus là. Il n’en peut plus.

« Ne me touche pas..je suis sale..je ne suis plus rien »

« Ne dis pas de bêtises voyons… »

Il le prend dans ses bras et le conduit chez eux. Car c’est ça. Ils sont ensemble, ils ne peuvent plus se quitter et cela ils viennent de s’en rendre compte. Lilian allonge doucement Gabriel sur son lit et lui caresse le visage.

« Lilian..s’il te plait »

Il approche alors son visage du sien et pose ses lèvres. En fait il en a envie depuis qu’il l’a vu. Lilian le laisse faire et il l’entoure de ses bras tout en se penchant un peu plus sur Gabriel.

« Montres-moi ce que je ne connais pas »

Et ce qui devait arriver arriva dans la plus belle des douceurs et dans le calme. Le silence fut briser par des gémissements mais ceux-ci étaient voulus. Mais ils n’allèrent pas au bout. Et oui le père de Gabi n’y était pas aller de main morte et ils attendent donc que le jeune homme soit soigné pour enfin assouvir leur désir et leur plaisir. Tout va pour le mieux mais un beau jour Lilian avoue un lourd secret à son ange. Il est atteint d’une tumeur que personne ne peut soigner ou enlever. Gabriel perd un an plus tard l’être le plus cher à son cœur. Il se sentira si seul qu’il décide de ne plus donner son cœur à quelqu’un. Ce cœur qui a tellement souffert et qui semble ne jamais vouloir guérir. Ne pouvant meme plus aller dans sa famille pour ne pas vivre un réel cauchemar. Il n'en peut plus de cette vie qui ne lui apporte plus rien et alors qu'il décide de mourir pour de bon..il semblerait que son destin tourne vu qu'il se retrouve ici mais sa joie de vivre et son amour pour la vie l'ont quitté....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Kaulitz
Pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Dans mon fauteuil roulant
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Gabriel Crow   Jeu 31 Aoû - 11:48

Yeah ^o^

Bienvenueeeeee et bien sûr validé !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gabriel Crow
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réédition de Gabriel Ferry, Le Coureur des bois
» Dante Gabriel Rossetti
» [Marquez, Gabriel Garcia] L'amour aux temps du choléra
» [epic décors] connaissez-vous old crow models ?
» Stade Gabriel Montpied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Death :: Pour debuter :: Presentation :: Présentation des pensionnaires-
Sauter vers: